PARIS SORBONNE III S02E02 Martin MANFREDI

« Make the drummer sound good » – Thelonius Monk

Université / University

Sorbonne Paris III-IV – Master Pro Médiation de la musique

Mémoire / Master Research Paper

J’ai tout passé, sauf le mémoire. J’avais déjà appris ce que je désirais apprendre et, face aux impératifs de ma vie de musicien, j’ai décidé que cela avait moins d’importance. / I have passed it all, except for the master thesis. Actually, I had already learned what I wanted to learn from the classes and, urging with my musician’s career, I decided to let it go.

Poste actuel / Current position

Musicien Pro Indépendant / Professional Musician

>> Profil LinkedIn <<

>> Compte Twitter <<

>> Chaîne YouTube<<

>> Page Facebook<<

Music is life and life is music : 3 chansons/œuvres musicales marquantes personnellement ?

Litto Nebbia, « Solo se trata de vivir »

Une chanson que chantait mon père lorsque j’étais enfant, j’étais âgé de 4 ans alors qu’il m’en expliquait le sens et elle m’est restée gravée depuis.

Tchavolo Schmitt, « All Of Me »

Il s’agit du premier solo de jazz que j’ai transcrit à la guitare à cause de la fascination que j’ai éprouvée pour la générosité et la puissance du jeu de Tchavolo.

Martin Manfredi, « Une séparation »

C’est la première fois que j’écris quelque chose sans me cacher derrière les notes, mais il va falloir attendre que j’aie publié le clip pour pouvoir l’entendre ; il est en préparation.

Ticket gagnant : quel a été le moment déterminant pour mettre le pied à l’étrier dans ce milieu ?

Je le cherche encore le Golden Ticket. Plutôt une longue route sinueuse faite de rencontres, d’opportunités manquées (ou pas), de petites réussites, de déconvenues, de beaucoup de rigueur et avant tout du travail.

Recommandation de spectacle/concert à voir absolument pour quelqu’un qui ne sort jamais ?

À Paris, Sébastien Giniaux dans n’importe lequel de ses projet (Balkan Fest, Django 53, avec Mathias Levy, avec Cherif Soumano, avec Norig, etc.).

Qu’est-ce qui vous a pris de vouloir travailler dans la musique?

J’ai commencé la musique à l’âge de cinq ans, je me suis donc toujours senti musicien. Mais c’est l’année du Bac,  pour éviter les écoles d’ingé, que j’ai décidé d’apprendre la guitare et devenir musicien. Plus on avance et plus on se rend compte qu’il faut tout savoir faire dans ce métier.

Vous rencontrez des aliens: les 10 titres / œuvres à leur faire découvrir ?

Dix c’est trop peu, alors je vais aller directement aux dix titres qui pour une raison ou une autre m’ont marqué tout au long de ma vie.

>> Ecouter la playlist <<

Mungo Jerry, « In the summertime »

Chico Buarque, « Essa Moça Ta Diferente »

Prince, « Sexy M.F. »

The Cure, « Boys Don’t Cry »

Radiohead, « No Surprises »

Maceo Parker, « Shake Everything You Got »

Skatalites, « Rock for Rock »

Goran Bregovitz, « Ederlezi »

Pat Metheny Group, « Have you Heard »

Chris Potter, « Rumples »

SRSLY : les enjeux de votre métier dans les 5 prochaines années ?

Continuer de me développer une visibilité afin d’asseoir mon autonomie en tant qu’artiste. Multiplier les collaborations, en tant que producteur, vidéaste ou musicien. Développer mon réseau en dehors des musiciens. Sortir mon premier album en autoproduction. Le tout en travaillant huit heures par jour mon instrument pour être toujours mieux reconnu parmi les musiciens de jazz.

 Y a-t-il une vie après la musique et à quoi la vôtre ressemblerait-elle?

Je ne crois pas qu’il y ait de retour possible pour moi, il me manquerait quelque chose de l’ordre du dépassement de soi.

 Autre chose à rajouter

« Some things in life are bad, they can really make you mad, other things just make you swear and curse. When you are chewing on life’s gristle, don’t grumble give a whistle! And this’ll help things turn out for the best. » Eric Idle

 

…And now, in English…

3 songs/musical works that have been important in your life and why ?

Litto Nebbia, « Solo se trata de vivir »

A song that my father used to sing when I was a toddler, I was four as he explained the sens of the lyrics and it have been print in my mind ever since.

Tchavolo Schmitt, « All Of Me »

That’s the very first jazz improv I’ve ever transcribe with my guitare. I was fascinated by how large and powerful Tchavolo sounded. 

Martin Manfredi, « Une séparation »

It’s the first time I ever wright something without hiding behind notes, but you will have to wait till I published it ; I’m currently working on it.

Golden Ticket moment : when did you get your big break ?

I am still searching for that Golden Ticket. Rather than that, I got a long road made of encounters, missed oportunities (or not), small success, failures, a lot of discipline and most of all hard work.

The show/gig you recommend for someone who has rarely ever goes out?

In Paris, Sébastien Giniaux in any of his gigs (Balkan Fest, Django 53, with Mathias Levy, with Cherif Soumano, with Norig, etc.).

Why on earth did you want to work in music?

I started to learn music at five, so I feel as if I have always been a musician. But still, it is the last year of hight school, to avoid scientist career, that I decided to learn guitar and make my living of it. And then you realise that you need to know how to do all kind of other things in that field.

You meet aliens : which 10 tracks do they need to hear ?

Ten is so little ! I’ll have to go straight to the very ten titles that for some reason shaped my musical journey.

>> Listen to the playlist <<

Mungo Jerry, « In the summertime »

Chico Buarque, « Essa Moça Ta Diferente »

Prince, « Sexy M.F. »

The Cure, « Boys Don’t Cry »

Radiohead, « No Surprises »

Maceo Parker, « Shake Everything You Got »

Skatalites, « Rock for Rock »

Goran Bregovitz, « Ederlezi »

Pat Metheny Group, « Have you Heard »

Chris Potter, « Rumples »

SRSLY (seriously): what are the stakes of your job within the next 5 years ?

Continue to work on my exposure to enhance my autonomy as an artist. Search for partnerships as producer, video maker or musician. Reach a large profesional network beyond musicians themselves. Produce my own selfmade album. Continue to work my instrument eight hours a day to grow an even better reputation among jazz musicians.

Is there life after music, and what would yours be ?

I believe there is no possible return for me, I would always be missing something that has to do with extend my own limitations.

Anything else you’d like to add ?

« Some things in life are bad, they can really make you mad, other things just make you swear and curse. When you are chewing on life’s gristle, don’t grumble give a whistle! And this’ll help things turn out for the best. » Eric Idle

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s